Boîte à Outils – Les Présentation

Ici Fouilhac,

Aujourd’hui j’aimerais vous parler d’une situation que l’on a tous trop subi lors de nos années au collège, au lycée, ainsi que dans nos études. Et si vous pensez que c’est terminé, eh bien vous vous TROMPEZ.  

Je parle bien sûr de faire une présentation orale originale ! 

Lorsque l’on arrive dans le monde professionnel, et notamment dans tous ce qui touche au management, aux projets que l’on souhaite produire, ou encore aux réunions et conférences sur des sujets divers, on a souvent besoin d’un support pour nous accompagner. Et si de bons arguments sont très utiles pour faire entendre son point de vue, un présentation orale originale permet de dynamiser l’ensemble, sans bien sûr détourner l’attention. 

On va donc voir ce qui est important pour une présentation orale afin qu’elle arrive à surprendre votre public. 

Bien sûr nous ne sommes pas experts dans le sujet, mais nous avons toujours été très à l’aise à l’oral avec Miguel. Et si nous pouvons vous aider sur certains aspects de votre présentation en vous expliquant notre manière de voir les choses, on ne va pas se gêner… 🙂 

Le support d’une présentation orale originale 

Comment commencer notre présentation par autre chose que cela ? 

Je pense que c’est évident pour tout le monde ce que l’on entend par support de présentation. Et bien sûr, la première chose à laquelle on pense c’est le fameux, l’unique, le PowerPoint. 

Beaucoup (trop ?) de personnes pensent irrémédiablement au PowerPoint lorsque vient l’heure de faire une présentation, et pour le coup, il n’y a rien d’original là-dedans. C’est pour cela que j’ai (presque) abandonné PowerPoint pour favoriser d’autres logiciels intéressants, et qui souvent attirent plus l’attention du public. 

Je ne dis pas que PowerPoint est un mauvais logiciel, ne comprenez pas tout de travers. Seulement que si l’on compte faire une présentation orale originale, ce n’est pas le premier outil sur lequel on devrait se tourner. Mais bon, je vais quand même vous donner ma vision de PowerPoint et les raisons pour lesquelles je l’utilise tout de même parfois. 

PowerPoint reste déjà un logiciel très simple d’utilisation ce qui permet de faire assez vite une présentation surtout quand on s’y prend au dernier moment parce qu’on a préféré rien glander toute la journée. Et il possède plusieurs fonctions sympas, comme lorsque l’on a deux écrans, le fait d’avoir un aperçu général de la présentation en temps réel. 

Je l’utilise donc lorsque je suis à court de temps, et que je cherche quelque chose de simple et d’efficace. Imaginons que je dois présenter différente statistique sur une mission. PowerPoint représente là un outil parfait, un simple fond noir avec une pagination, quelques graphiques sans noyer le public dans l’information, et le tour est joué. 

On aura là un résultat simple, qui accompagne bien une présentation orale, même s’il faudra vous montrer très intéressant dans vos arguments pour éviter que l’auditoire meurt d’ennuis mais ça vous le verrez dans une prochaine section 

PowerPoint : Fait. 

Parlons maintenant de ce qui va vraiment rendre une présentation orale originale, des manières de présenter qui permettent de surprendre et d’intéresser l’auditoire. Et commençons tout de suite avec celui que je préfère : Prezi ! 

Prezi est un logiciel que vous pouvez télécharger pour que ça soit plus pratique, ou sinon vous pouvez simplement utiliser la version navigateur. Je ne dirais pas qu’il est compliqué à prendre en main, car tout reste assez instinctif dans l’utilisation. En revanche, ne vous attendez pas à faire un support de présentation en moins de 30 minutes.  

Avant de continuer je vous invite à jeter un rapide coup d’œil au logiciel pour que vous arriviez à vous imaginer un minimum à quoi il ressemble.  

Maintenant que c’est fait (ou pas, je vous vois), passons aux explications du pourquoi du comment. 

Prezi est tout d’abord très dynamique. Imaginez présenter une carte de brainstorming. On a ici un fond général sur le thème de notre sujet, et l’on rajoute sur ce fond, plein d’image ou de forme sur lesquelles on peut zoomer, comme si l’on agrandissait une simple partie de notre sujet.  

Arrivé sur cette partie, on peut afficher des informations pertinentes sur la partie, toujours dans un format assez simple pour vraiment éviter de noyer l’auditoire, et éviter qu’il passe plus de temps à lire vos diapos plutôt que de réfléchir à vos paroles. Puis on peut encore zoomer sur un point si l’on juge cela pertinent, ou alors dézoomer pour revenir sur notre fond général de base qui illustre notre vision du projet de manière générale.  

Et ainsi de suite, on peut continuer de zoomer et dézoomer dans tous les sens. Bref, c’est génial. Et surtout, comme dit précédemment, cela rajoute un effet dynamique en plus d’être plus originale qu’un simple PowerPoint classique ! 

Pour le moment on va arrêter de parler de support pour les présentations, car Prezi et PowerPoint recouvre déjà de nombreux aspect à eux deux. Il reste tout de même d’autre logiciel très intéressant pour se lancer dans la création de présentation efficace. Je vous laisse jeter un coup d’œil sur cet article pour plus de détails sur d’autres logiciels.  

Pour ma part j’étofferais cet article au fur et à mesure des différents tests de logiciel que je ferais ! 

Le dynamisme d’une présentation orale originale 

Point très important d’une présentation orale, le dynamisme. Comment éviter que l’auditoire s’ennuie, parce que l’on s’ennuie souvent lors d’un PowerPoint, je reste humain comme vous. Mais il est cependant possible de réduire les chances que ce même auditoire s’ennuie. 

On vous l’a dit, redis, et reredis, mais comme vous ne l’avez sûrement pas imprimé, je vais vous le re-re-redire : 

VIVEZ VOTRE PRESENTATION 

Comment voulez-vous que votre auditoire trouve votre présentation intéressante si vous-même vous vous ennuyez ? Impossible. 

C’est pour cela que vous devez vraiment vous investir dans la présentation. Et si vous me dites que vous n’y arrivez pas, je dirais que vous ne faites pas d’effort😞. Imaginez-vous dans 5-10 voire 15 ans pour les plus jeunes, vous devez aller lire une histoire à votre enfant pour qu’il s’endorme. Même si l’histoire est pour un enfant de 2 ans et que vous trouvez ça nulle, vous allez vous « forcez » à raconter l’histoire d’une manière à ce que votre enfant prenne du plaisir. Ici le concept est le même. 

De plus, essayez d’être à l’aise. Je sais que c’est facile à dire, je n’ai jamais eu de difficulté à l’orale et je ne comprends pas forcément ceux qui n’arrivent pas à se libérer, mais c’est avant tout une question de confiance en soi ! 

Il suffit pour vous de bien connaître votre sujet, en général votre auditoire n’est pas du tout là pour vous critiquez. Mieux, si arrivez implanter une bonne ambiance par quelques traits d’humour ou autre (bien sûr cela dépend de la raison de votre présentation, ne faites pas ça à un enterrement…).  

Et dernier petit point, travaillez un maximum votre ton. Comme dit précédemment, votre présentation doit être intéressante pour votre auditoire. Or, qu’est ce qui intéresse plus l’Homme qu’une bonne histoire bien racontée ? Et je suis sûr que vous voyez tous le ton qui est employé par quelqu’un racontant une histoire. Et si vous ne voyez pas, imaginez-vous une connaissance à vous dont vous avez toujours pris plaisir à écouter les histoires. C’est fait ? Bon, essayez maintenant de discerner le ton qu’il va employer et toutes les nuances orales qu’il va faire pour rendre l’histoire intéressante. Eh bien ici, c’est la même chose. Dans notre présentation, on veut appliquer le même processus, pour que, même si le sujet est horriblement ennuyeux, la manière dont il est raconté rend la chose beaucoup plus captivante. 

Quelques tournures pour amorcer une présentation orale originale 

C’est bien beau de vous écrire de la théorie générale sur comment doit se dérouler votre présentation, mais ça ne vous aide pas forcément énormément. Du coup, dans cette dernière partie, je vais essayer de vous donner des petits conseils sur des manières de convaincre son auditoire. 

Le plus important, selon moi bien sûr, est de directement se mettre à l’aise, et mettre à l’aise les spectateurs. Et pour cela rien de mieux que de l’humour. Après si vous êtes quelqu’un de pas marrants, vous allez me dire que cet article ne sert à rien, et que je suis é-c-l-a-t-é, mais bon moi je réussi mes présentation❤️ Je rigole, même si vous n’êtes pas bon en blague, vous n’êtes pas obligés d’en faire une. Enfaite le truc le plus simple pour arriver à l’effet escompté, c’est tout simplement de surprendre. Imaginons que vous voulez présenter une nouvelle innovation. Vous pouvez tout simplement commencer vous mettre à la place du public et jouez un sceptique qui va critiquer l’innovation. Ou encore, donné des faits impressionnant sur la technologie en lien avec votre innovation, puis la tournée en dérision. Ou encore jouer sur le suspense, sur du pince-sans-rire, bref il existe des milliers de manière différentes de faire. On ne vous demande pas de raconter une blague, juste d’instaurer un premier contact amical et jovial avec votre public.  

Une fois cette étape réussie, vous serez déjà beaucoup plus à l’aise pour continuer votre présentation. 

Après l’important est de garder éveillé votre public, qu’il ne perde pas l’intérêt pour votre présentation une fois que vous les avez plongé dedans avec votre trait d’humour. Et cela peut se faire de plusieurs manière😉 

Je trouve déjà important de revenir assez fréquemment sur les points importants des derniers arguments que vous avez donnés. Cela permet à l’auditoire de se retrouver et de pas être noyé par l’information. Donc n’hésitez pas à parsemer votre présentation de « mini-conclusion » qui résume certains points complexe ou simplement long ! 

Revenons à nos manières de garder l’attention du public. Un procédé que je trouve terriblement efficace, en plus de me passionner personnellement, c’est le storytelling.  

Pour ceux ne pratiquant pas l’anglais (fort dommage), cela signifie simplement que l’on va raconter une histoire. On va donc expliquer l’ensemble de notre présentation en revenant à notre histoire. Pour vous donner un exemple, il nous est arrivé en cours de devoir inventer puis présenter une invention pour les personnes âgées. Et Miguel eu une excellente note en utilisant le storytelling pour décrire l’usage quand ferais une personne âgée dans la vie de tous les jours. Au-delà d’expliquer concrètement à quoi sert l’invention, le storytelling va captiver l’attention de l’auditoire car tout le monde aime les histoires et tout le monde est curieux de connaître la suite (sinon Netflix ne gagnerais pas autant d’argent). 

Une autre manière de rendre sa présentation orale originale et surtout intéressante sur toute la durée de la présentation, est de revenir de manière récurrente à une anecdote. 

Si vous vous rappelez, il y’a quelques paragraphes on a parlé d’imiter une personne sceptique critiquant le sujet de la présentation pour égayer l’atmosphère. Et bien il suffirait juste de revenir plusieurs fois à ce personnage fictif lors de la présentation. Au-delà de s’en servir pour présenter des points négatifs auxquels les gens pourraient penser, cela permet également à l’assistance de faire une pause dans sa réflexion en regardant ce jeu d’acteur. Ponctué votre présentation de petites pauses comme celle-là pour être sûr d’avoir plus d’attention lors des périodes où vous décrivez des points importants de votre présentation. 

Enfin, la conclusion, je ne serais pas long ne vous en faites pas. Pour la conclusion, mon seul conseil est de finir sur quelque chose de fort. L’objectif de votre conclusion est, bien sûr de rappeler les points clefs de la présentation, mais aussi de faire en sorte que votre auditoire s’en souviennent une fois la présentation passée. Et cela ne peut se faire que l’en finissant sur quelque chose de fort, comme une citation, ou encore l’anecdote récurrente que vous rappelez durant toutes votre présentation ! 

Voilà pour mes conseils, n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions sur certains aspects des présentations orales. J’espère que les vôtres seront dorénavant plus originales ! 

Fouilhac, 

Co-fondateur InCrew Company 

Étiquettes: