Journal de Bord #5 – Administration et Apprentissage

Ici Miguel & Fouilhac 

Reprenons l’histoire là où nous l’avions laissé. Après avoir remplis notre bibliothèque de formation Udemy en tout genre tout en vidant nos poches par la même occasion, il nous fallait maintenant rentabiliser notre investissement. Et à en juger par le pauvre contenu de notre frigo, il fallait agir vite (se nourrir exclusivement de cordons bleus n’est pas une vie, sauf selon Fouilhac apparemment…).  

Toujours animés par un dopage de motivation, nous nous sommes donc attaqués à nos cours respectifs. 

Pour sa part, Fouilhac a commencé son premier cours sur les applications mobiles pour se familiariser avec l’apprentissage des compétences nécessaires à la mise en place de notre premier projet. Ce second cours, plus complet que celui de OpenClassroom, lui a permis d’emprunter un chemin plus constructif, plus structuré, et qui représente pour nous la première véritable formation que notre groupe a décidé de suivre (il s’avérera par la suite que ce ne fut que la première d’une longue liste). 

De mon côté, j’ai décidé de mettre les 3 formations que j’avais précédemment acheté temporairement de côté afin de pouvoir me focaliser sur un autre aspect tout aussi important de notre rêve d’entreprenariat, le côté administratif et juridique. En effet, Si l’accomplissement d’un projet, et plus précisément le lancement d’une application mobile voire le lancement d’une entreprise à plus grande échelle, représente pour nous un véritable objectif professionnel à atteindre, il est primordial pour nous d’avoir de solides bases sur lesquelles nous pourrons construire notre empire. (Si on parle d’empire c’est juste parce que Fouilhac regarde actuellement Star Wars et m’a obligé à écrire ce mot, Fuck Star Wars, vive le MCU). 

Dans ce sens, je me suis davantage penché sur plusieurs aspects juridiques auxquels nous pourrions éventuellement être confrontés dans un futur qui semblait devenir chaque jour de plus en plus proche. Malheureusement, en tant qu’étudiant, nous n’étions que pauvrement informés de toutes les lois et procédures qui régissent aujourd’hui le monde professionnel des entrepreneurs. Que ce soit en termes d’aides financières, de déclarations fiscales, de taxes, de droits et d’autorisations, nous n’étions vraiment que de simples touristes avançant sans guide sur le chemin de la réussite (du moins on espère que c’est celui-là).  

De plus, même si nous avions déjà une idée approximative de l’application que nous voulions mettre en place, il nous fallait malgré tout la creuser un maximum afin d’être capable d’exploiter tout le potentiel qu’elle représentait. C’est pourquoi, en parallèle de nos tâches respectives, nous nous chargions également tous les deux d’établir la fiche descriptive regroupant tous les éléments relatifs à notre application. C’est une fois le projet formalisé et reporté sur papier, que l’espoir de pouvoir le mener à terme et à le faire devenir rentable à réellement commencé à naître dans nos esprits peut-être toujours trop rêveurs. Cette fiche technique nous permet de pouvoir étaler nos idées ainsi que les différentes fonctionnalités que l’on souhaite implémenter. On peut par exemple y retrouver dans cette dernière, les différents noms possibles, sa description, la stratégie de monétisation qui sera suivit ou encore les designs envisagés. 

Notre voyage à ainsi conservé cette trajectoire de productivité pendant quelques semaines, toujours en alternant avec nos cours la journée (et nos partiels le week-end sinon ce n’est pas drôle). Ce n’est qu’après un nouvel an bien sobre en émotion et en boisson (comme toujours bien-sûr, vous commencez à nous connaitre) que nous avons repris notre rythme de vie scolaire et que les choses ont commencé à s’accélérer pour nous. 

D’ici là faisons une pause, reposons-nous, l’aventure n’est pas encore terminée… 

Miguel & Fouilhac 

Fondateurs d’InCrew Company